Peut-on avoir un matelas gonflable comme lit permanent ?

Beaucoup de particuliers se posent cette question car ils ne souhaitent pas procéder à un deuxième achat ou devoir monter un lit. Leur matelas gonflable actuel leur convient donc certains sont tentés de le garder en guise de lit permanent. Il sera intéressant de savoir si cette pratique est judicieuse.

Un lit d’appoint avant tout

matelas gonflables

Le matelas gonflable n’a pas vocation à devenir le lit permanent d’une personne car son maintien n’est pas équivalent. Des douleurs dorsales, des réveils difficiles et des engourdissements peuvent apparaître donc il s’agit d’une très bonne solution transitoire qui ne doit pas s’éterniser. Un lit avec un matelas en mousse est requis pour éviter ce genre de désagréments.

Un matelas gonflable peut être envisagé pour un à deux jours pour les modèles classiques. Les modèles plus évolués peuvent être utilisés quelques semaines mais l’achat d’un lit normal avec une literie correspondante devra être envisagé sérieusement pour prendre soin de sa colonne vertébrale de façon correcte.

L’arrivée des matelas gonflable haut de gamme

matelas gonflables

Certains fabricants ont mis au point une technologie performante avec des matelas gonflables proposant une fermeté et un soutien très satisfaisant.

Leur objectif est de rivaliser avec les lits classiques en proposant une sensation nouvelle où l’impression ressentie sur un matelas gonflable est une expérience à part entière. Ceux qui ont opté pour ce type de lit peuvent avoir envie de le garder sur le long terme car ils se trouvent particulièrement à l’aise à l’intérieur.

Malgré les efforts fournis, ces matelas gonflables n’apportent pas encore le même confort qu’une literie classique donc le choisir en tant que lit permanent est déconseillé. Les recherches évoluent toujours dans ce domaine et une nouvelle fibre semble en capacité de révolutionner les possibilités dans l’avenir et égaler celle d’un lit normal.

>> Voir le guide complet pour bien choisir son matelas gonflable <<

Cet article vous a plu ? Partagez-le !